Agermanament Vaux-sur-Mer & Anglès

Creem lligams | Nous créons des liens

Exposition de Nil Perujo à Vaux-sur-Mer

Deixa un comentari


Du lundi 16 au dimanche 22 juillet, au Temple de Vaux-sur-Mer, exposition de peintures de Nil Perujo.

Nil Perujo Puig est né en 1992 à Anglès ( province de Gérone, Catalogne), village jumelé avec Vaux-sur-Mer.  Depuis six ans, il réside à Barcelone.

Il s’est engagé dans la voie artistique dès le lycée en préparant un Baccalauréat option Art. Il poursuit son parcours par des études supérieures sur la peinture murale à l’Ecole Supérieure d’Art et Design d’Olot ( Gérone) , puis sort diplômé des Beaux Arts de l’Université de Barcelone. Il prépare actuellement un master d’enseignement avec le dessin pour spécialité à l’Université de Barcelone.

Sa peinture est réaliste et figurative . Il crée ses œuvres en utilisant la technique de la peinture à l’huile. Chacune d’elles est une réflexion sur lui-même et sur la vie. L’artiste ne reproduit pas ce qu’il voit; il reproduit ce qu’il ressent avec un talent majestueux.

Parmi la vingtaine de prix obtenus à ce jour, on retiendra notamment la Médaille d’Or du «Curso de Pintores Pensionados de la Real Academia de Historia y Arte» de San Quirce ( Ségovie 2016) pour son tableau intitulé «Segovia vigilada por la muerte» («Ségovie surveillée par la mort»).

Cette année, le peintre a été sélectionné au concours de Modportrait et ses œuvres ont été exposées au musée IAAC       ( Institut Aragonais d’Art et de Culture Contemporains) Pablo Serrano de Saragosse. Elles se trouvent aujourd’hui au Musée Européen d’Art Moderne MEAM de Barcelone, où elles resteront jusqu’au 29 juillet.

Nil Perujo Puig a participé à des expositions individuelles et collectives, trente au total, dans plusieurs régions d’Espagne.

nil cartell

                                 SANG

« Si tu pouvais boire d’elle, de mon essence, nous parlerions de mon vrai monde. Peut-être que tu ne le comprendrais pas, mais au moins tu saurais… Une essence du souvenir dans une larme fermée. AMEN »

Jamais je n’apprendrai à dire au revoir… Quand j’arrive à l’articuler il est toujours tard. J’affirme la réalité en la travaillant à partir de l’interaction de mon corps en le faisant perméable avec l’espace et le temps. C’est en ce moment là où je gagne tout ce que j’ai perdu, redonnant la vie à ce qui était autrefois mort. Ma mort est ma vie et mes expériences sont ma place, ma maison. Je m’approprie de ce qui m’entoure, je le touche jusqu’à m’appartenir, afin que je puisse sentir, écouter et prêter attention à ces petites choses qui attendent d’être écoutées, senties et touchées.

Ces réflexions – le dialogue entre la personne et l’espace/objet- sont le moteur de tous les projets que je réalise. Les choses parlent, elles te parlent. Il s’agit de les apprécier et d’être sensible à elles. Actuellement, la série “Sang” continue d’évoluer. Le poids de la mort qui prétend représenter le poids  et la déchirure de ce moment vital.

“Si estás vivo, vive, que mientras vivas podrás tener de todo”.

Nil Perujo Puig, 1992.

IMG_3158 (1)

segovia vigilada por la muerte

«Ségovie surveillée par la mort», Médaille d’Or du «Curso de Pintores Pensionados de la Real Academia de Historia y Arte» de San Quirce ( Ségovie 2016) 

Anuncis

Autor: anglesvaux

Bloc / web de l'agermanament entre les viles d'Anglès (la Selva) i Vaux-sur-Mer (Charente Maritime, França).

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out /  Canvia )

Google photo

Esteu comentant fent servir el compte Google. Log Out /  Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out /  Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out /  Canvia )

S'està connectant a %s